sécurité routière

[SECURITE ROUTIERE] Analyse de l’accidentalité en Seine-Maritime

[SÉCURITÉ ROUTIÈRE]

Contrairement à une idée répandue, il n’y a aucun quota d’aucune sorte fixé aux gendarmes de Seine-Maritime sur un nombre de contraventions à établir. Il s’agit d’une légende urbaine !
Les seuls chiffres qui nous intéressent concernent ce que nous appelons dans notre jargon, les ATB pour « accidents-tués-blessés ».

A la date du 8 décembre 2015, et depuis le début de l’année, les gendarmes sont intervenus sur 197 Accidents corporels ayant fait 22 Tués et 273 Blessés. A ce chiffre, il convient de rajouter les 1765 interventions faites sur des accidents matériels (en sachant que pour ces derniers, nous ne sommes pas systématiquement appelés, les conducteurs établissant entre eux un constat à l’amiable).

QUELLES SONT LES CAUSES DES ACCIDENTS ?
1/ dépassement de la vitesse / inadaptation (survitesse) de la vitesse à l’endroit: 44,16 % des accidents;
2/ non – respect de la réglementation (franchissements feux, stops, refus priorité): 26,40 % des accidents;
3/ alcool: 8,12 % des accidents;
4/ dépassements dangereux: 7,61 %
5/ conduite à gauche: 6,09 %
6/ changement de direction sans respect de la signalisation ou des priorités: 3,05 %.

Le comportement des usagers est à l’origine de l’immense majorité des accidents enregistrés. A noter que dans près de 57% des cas, la consommation d’alcool est relevée dans l’accident mais sans en être la cause principale. La consommation d’alcool pour cause principale n’est retenue que dans 8,12 % des cas. Mais l’alcool, qui désinhibe, peut favoriser la prise de risque (vitesse, dépassement dangereux,…)

ACCIDENTOLOGIE DANS L’ESPACE
Sans surprise, c’est le réseau routier secondaire qui reste le plus accidentogène. Néanmoins, notre zone d’action enregistre un phénomène qui va à l’encontre de la tendance nationale: l’accidentologie est en hausse en 2015 sur le réseau autoroutier (100% avec 24 accidents constatés en 2015 dont 3 mortels).

Taux d’accidentalité sur les axes de la ZGN / 76:
- RN (8 accidents): 3,2 %
- RD (167 accidents): 84,7%
- AA (24 accidents): 12,1%

ACCIDENTOLOGIE DANS LE TEMPS
Ce sont les trajets pendulaires, en semaine évidemment, qui sont les plus accidentogènes sur les grands axes secondaires structurants, vers les grandes agglomérations. Viennent ensuite les trajets familiaux du samedi et du dimanche après – midi vers les agglomérations ou la zone littorale.
En résumé les créneaux jour / heure les plus accidentogènes sont:
- le mardi et le vendredi de 17 à 20h
- le dimanche de 15 à 19h00.

Taux d’accidentalité / jour:
- lundi 10,6%
- mardi 9,14 %
- mercredi 14,21 %
- jeudi 13,71 %
- vendredi 13,71 %
- samedi 14,21 %
- dimanche 24,37 %

Taux horaire d’accidentalité:
- 00 / 03h: 2,6 % des accidents
- 03 / 06h: 3,55 % des accidents
- 06 / 09h: 10,15 % des accidents
- 09 / 12h: 13,71% des accidents
- 12 / 15h: 17,26 % des accidents
- 15 / 18h: 29,44 % des accidents
- 18 / 21h: 16,24 % des accidents
- 21 / 24h: 7,11 % des accidents

Comme vous le constatez, les gendarmes font une analyse des causes des accidents, des lieux où ils se sont produits ainsi que des jours et heures où ils sont survenus. Ils mettent ensuite en place des contrôles adaptés.
Que ceux qui le jugent utile continuent donc à mettre en cause notre action, qu’ils continuent à signaler notre présence, au risque de nous dévoiler auprès de délinquants voire de terroristes. Nous continuerons à agir pour la sécurité des usagers de la route qui ne demandent pas à être percutés par des chauffards, comme d’ailleurs pour la sécurité des dits chauffards. Nous continuerons à agir pour tenter de détecter ou d’interpeller ceux qui vous cambriolent. Nous continuerons à effectuer des contrôles pour tenter de découvrir des armes.

 

courbe sécurité routière

A propos de gendarmerie de Seine-Maritime

Les commentaires sont fermés.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus