gendarmerie

Le Centre d’Opérations de la Gendarmerie (COG)

Le centre des opérations de la gendarmerie (COG) a pour mission, dans chaque département, de recevoir l’ensemble des appels d’urgence émanant du 17 sur le secteur Gendarmerie et constitue donc l’interface permanente entre la population du département et les unités.

Ima COGLa permanence est assurée 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Les opérateurs, composés uniquement d’officiers et sous-officiers expérimentés, ayant suivi une formation spécifique, ont comme mission principale la gestion des interventions dès qu’ils en ont connaissance jusqu’à ce que celle-ci soit terminée.

Responsables de l’engagement des patrouilles, ils sont, dans un premier temps, donneurs d’ordre avant de devenir éventuellement fournisseurs de moyens supplémentaires ( renforts de brigades ou d’unités d’intervention, maîtres de chiens, hélicoptère, plongeurs, techniciens en investigations criminelles, négociateurs…) dès que les patrouilles sont sur les lieux.

De manière à pouvoir garantir la sécurité des personnels engagés, les opérateurs suivent attentivement le déroulement des interventions.

Ils assurent si nécessaire un échange permanent d’informations et coordonnent l’action avec les services de la police nationale, les services de secours et, le cas échéant, avec tous les services de l’état susceptibles d’être concernés par une intervention.

Ils reçoivent les appels destinés aux brigades de gendarmerie lorsque ces dernières sont fermées (la nuit).

Dès qu’une situation sérieuse est détectée par les opérateurs, ils en rendent compte aux titulaires du commandement en vue d’informer les différentes autorités administratives et/ou judiciaires. A ce titre, le COG joue un rôle indispensable de coordination en cas de service d’ordre important (grandes manifestations sportives, festivals, voyages officiels….). C’est aussi l’outil de commandement à la disposition des chefs opérationnels.

Les différentes catégories d’appels reçus au COG :

L’APPEL AU SECOURS :

Il s’agit d’appels urgents nécessitant une intervention immédiate tels que : accidents, incendies, agressions, vol et cambriolage en cours, vol à main armé, disparitions inquiétantes, crimes…

LES APPELS D’INTERVENTION SIMPLE :

Il s’agit d’appels pour lesquels l’intervention est moins urgente et qui peut éventuellement être différée (notamment si les patrouilles sont déjà engagées sur des interventions urgentes) tels que : véhicules abandonnés, dégradations, constations simples, …

LES APPELS DE DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS :

Il s’agit d’appels ne nécessitant aucune intervention tel que : renseignement routier, médecin ou pharmacie de garde, état des routes…

En 2016 le COG de la Seine-Maritime a reçu 125917 appels soit une moyenne de 345 appels par jour

Pour remplir l’ensemble de ses missions, le COG dispose d’un logiciel performant de traitement des appels commun à l’ensemble du territoire. Il permet non seulement de suivre les interventions au niveau local (département), mais aussi d’étendre la visualisation des interventions plus importante au niveau régional et même au niveau national avec une fonction dite « d’escalade ».

Par ailleurs, le centre opérationnel est équipé de manière à pouvoir identifier les appels depuis des fixes ou des portables et assurer, ainsi, le suivi des sollicitations même en cas de coupure de la conversation. Cet équipement permet également de lutter contre les appels intempestifs ou les fausses-alertes qui sont susceptibles de constituer des infractions poursuivies par la justice.

le COG est un point névralgique et un poste de commandement. Il peut fonctionner en mode dégradé (panne générale d’électricité…) car il possède sa propre autonomie.

Enfin, s’il prend en compte les appels, le COG ne peut en aucun cas prendre une plainte en ligne ou donner suite à un dossier qui est en cours dans une unité de gendarmerie.

Pour terminer, le COG donne toujours priorité à l’urgence. C’est la raison pour laquelle il peut arriver que les opérateurs vous paraissent pressés (notamment si votre appel ne constitue pas une urgence alors même qu’ils sont en pleine gestion de crise). En cas de crise, pensez bien à n’appeler le 17 et le 18 que si votre situation le nécessite vraiment. Il s’agit de ne pas encombrer inutilement les numéros d’urgence.

CORG

 Pour être complet, le Centre d’Opérations de la Gendarmerie (COG) s’appelle Centre d’Opérations et de Renseignements de la Gendarmerie (CORG) lorsqu’il n’est pas dans un département chef lieu de région. Il y a un COG en Seine-Maritime, mais un CORG dans l’Eure. Précision apportée pour les puristes ;)

Mots-clefs :, , , ,

A propos de gendarmerie de Seine-Maritime

Les commentaires sont fermés.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus